Vérifier dans la matière, c’est expérimenter, se confronter à la réalité, à ma réalité.
Qu’est ce qui marche ? Jusqu’où çà tient ? Est ce que c’est possible ? Que me propose cette matière ?
Devenir cette matière. Faire l’expérience de sa condition.
Dans cette réalité, je vais retrouver la pesanteur, l’attraction terrestre, la structure de l’arbre et son enracinement,
le souffle de l’air, l’épaisseur de l’eau porteuse et le flottement.
Expérimenter dans la matière, c’est aussi se poser la question de l’habitation, appréhender l’architecture.

RACINES
Parties invisibles de l’arbre, tracent un horizon à fleur de terre, pénètrent en ses profondeurs, se connectent.
Sentir la terre, son poids, sa densité, son humidité.
Ancrage dans la terre.
Je peux comparer ces racines aux artères, aux veines nourrissant ma chair, mon corps.

Je suspends dans l’atelier plusieurs souches d’arbres sur un même horizon.
Je me place sous.
Je suis le chemin de ces racines, je les connecte entre elles.
Je sens à la fois leur force, leur puissance, mais également leurs filaments fragiles se frayant un chemin, et grossissant à leur tour.

Je prends du papier. Je le pose au sol. Je le mouille et le froisse. Tous ces replis entrent en résonance avec les chemins tracés des racines.
Je viens déposer du brou de noix, de l’encre comme pour faire trace de cette terre et révéler ces chemins parcourus.
Je ressens cette matière dense et pourtant pénétrable qu’est la terre.

Dans l’atetier – 2013

SOUFFLE
Sentir l’air
Planté au milieu d’un grand champ, grand corps éventré, habité en d’autres temps, laissé, là, à sa transformation sans autre intervention que les éléments du temps.
Tout paraît éteint, mais vivant.
Je pénètre dans ce grand corps, allongé à ciel ouvert, ridé d’une éternelle jeunesse.
Je circule en lui, sens sa respiration lente et apaisée.
Je rends visible la respiration de cette dite « ruine » en plaçant des paupières sur chaque ouverture à l’aide de voilages blancs.
On peut enfin voir cette respiration faire corps avec ce qui l’entoure en un rythme unifiant.

2008